Trouvez votre future fontaine à eau

Fontaine-a-eau.net vous permet de comparer et disposer des meilleurs modèles de fontaine à eau

Comment éviter de gaspiller l’eau ?

L'eau est fournie par les nappes phréatiques, les cours d'eau et les réservoirs naturels (lacs) ou artificiels (barrages).

Sans pluie, pas d'eau.
Sans eau, pas de vie.

C'est une ressource précieuse qui vient pourtant à manquer à certains endroits de la planète, pour différentes raisons :

  • les populations augmentent partout dans le monde et les ressources sont de plus en plus limitées ;
  • le réchauffement climatique favorise l'évaporation : les débits des cours d'eau et les nappes phréatiques diminuent. 

Les actions collectives se mettent en place, mais les actions individuelles sont également extrêmement importantes.

Pourquoi il ne faut pas gaspiller l’eau ?

Avec le réchauffement climatique et les sécheresses que nous connaissons depuis quelques années, en particulier l’été, les conséquences du gaspillage de l’eau se font sentir de plus en plus dans notre pays :

  • Restrictions d’eau (en général, c’est 30 à 50 % du territoire national qui est concerné par les restrictions d’eau.)
  • Remplissage des citernes communales par camions
  • Manque d’eau pour les troupeaux
  • Augmentation des tarifs
  • Assèchement des bassins, fontaines et piscines
  • Problèmes d’irrigation des plantations
  • Détérioration de la qualité des eaux de baignade
  • etc.

Les chiffres du gaspillage de l’eau en France (Source : Futura Sciences.com) révèlent une surconsommation qui pourrait très largement être évitée.

32 milliards de mètres cubes sont prélevés chaque année pour répondre à nos besoins divers (refroidissement de centrales, eau de réseau, agriculture, industrie…).

La dégradation critique de la situation se mesure particulièrement sur les 10 dernières années, et la qualité des eaux de baignade (la baignade est de plus en plus souvent interdite dans les lacs, fleuves et rivières) préoccupe les Français. Les responsables sont les déversements industriels, les épandages agricoles, la sécheresse…

De nombreuses maladies comme la leptospirose du chien sont en constant développement. Dans certains pays fragiles, la pénurie d’eau est à l’origine de maladies réémergentes : typhus, choléra, trachome, peste…

Par ailleurs, la consommation quotidienne d’eau domestique en France atteint parfois presque le double de celle de nos voisins européens avec nos 169 m3 par an et par habitant : il fait plus sec et plus chaud, on arrose plus, on remplit plus l’eau évaporée des piscines… et peut-être aussi sommes nous un peu moins responsables…

On connaissait l’empreinte carbone, maintenant il faudra se familiariser avec « l’empreinte eau » : elle ne concerne pas seulement l’eau consommée réellement, mais également l’eau utilisée pour produire les biens et services importés.

La vétusté de certaines installations d’eau aurait également un rôle non négligeable dans le gaspillage d’eau sur le territoire. En effet, on estime que 1 litre sur 5 se perd dans les fuites du réseau de distribution d’eau. Soit pas moins de 1 milliard de mètres cubes d’eau gaspillés par an.

Comment ne pas gaspiller l’eau ? Les solutions à la pénurie d’eau mondiale.

Le gaspillage d’eau en France pourrait être en grande partie limité si ce n’est évité.

Comment éviter le gaspillage de l’eau repose sur des gestes et précautions simples. 

La gestion durable de l’eau est à la portée des particuliers, des agriculteurs et des industriels. À la portée également des gestionnaires des réseaux et des communes, qui pourraient commencer par entretenir et moderniser les réseaux pour lutter contre les fuites (au prix d’un important budget cependant).

Mais le stress hydrique est un problème mondial. Les solutions pour économiser l’eau dans le monde existent, elles sont connues. Même si elles ne sont pas toujours faciles à mettre en place : 

  • La réparation d’infrastructures vétustes
  • La limitation de l’agriculture et de l’élevage extensifs (l’agriculture utilise 70 % de l’eau douce mondiale)
  • Les centrales à hydrogène 
  • La purification et le recyclage des eaux
  • La dépollution des eaux de mer et de rivière
  • L’exploitation de l’humidité atmosphérique
  • Le dessalement
  • Le traitement des eaux usées industrielles 
  • La sensibilisation et l’éducation

(Source : Solar Impulse Foundation)

À l'échelle de l'entreprise, des initiatives peuvent être mises à en place pour préserver les ressources de la planète tout en faisant des économies !

  • Installer des fontaines à eau : elles permettent de limiter les pertes inutiles d'eau. Chacun prélève exactement la quantité dont il a besoin, contrairement à l'utilisation des bouteilles d'eau dont une partie du contenu n'est souvent pas bu.
  • Prévenir les fuites. Contactez un professionnel qui sera charger d'inspecter vos canalisations.
  • Inspecter les robinets. Ils doivent être maintenus bien fermés et ne pas couler. Les pertes d'eau sont importantes sur une année avec un simple robinet mal fermé ! Il est judicieux de s'équiper de robinets à poussoir, qui réduisent la consommation d'eau et améliorent le confort des utilisateurs.
  • Remplacer les anciennes chasses d'eau par des installations plus récentes, si possible à double touche permettant d'adapter le débit d'eau. Vous ferez ainsi une belle économie d'eau !
  • Impliquer votre personnel dans cette démarche écologique.

L'eau c'est de l'or bleu : on sait qu'avec le réchauffement climatique, la ressource naturelle indispensable à toute vie sera de plus en plus rare...

Mais au quotidien, quand on est un particulier, comment faire pour économiser l’eau à la maison ?

Les bons gestes pour économiser l’eau

Quel geste permet d’économiser l’eau à la maison ?

  • Économiser l’eau au jardin : installez un récupérateur d’eau de pluie sous votre gouttière pour arroser votre jardin. Vous pouvez aussi utiliser l’eau récupérée de votre climatisation, ou vos eaux de cuisson une fois refroidies (et sans sel !). Une fois les légumes lavés dans un bac, pensez à mettre de côté cette eau pour arroser.
  • Économiser l’eau sous la douche : une douche de 20 minutes consomme 200 litres d’eau. Réduisez la durée de votre douche à 10 minutes maximum. Investissez dans des robinets réducteurs de débit.
  • Économiser l’eau de lessive : minimisez le nombre de machines par semaine, utilisez des cycles courts et remplissez votre tambour à 100 % avant de faire tourner le lave-linge.
  • Économiser l’eau des toilettes : réglez votre niveau de remplissage du réservoir des toilettes ou si vous avez des toilettes anciennes, réduisez le volume du réservoir avec une bouteille en plastique remplie de sable par exemple.
  • Économiser l’eau de vaisselle : remplissez votre bac d’évier et fermez le robinet lorsque vous faites la vaisselle. Ne rouvrez le robinet qu’au moment de rincer. Et utilisez un liquide vaisselle écologique.
  • Économiser l’eau du brossage de dents : ne laissez plus ouvert le robinet quand vous vous brossez les dents, tout simplement.
  • Économiser l’eau de la piscine : ne renouvelez pas l’eau trop fréquemment et ne surremplissez pas votre piscine. Évitez aussi de gaspiller l’eau en éclaboussant trop souvent. Utilisez de l’hypochlorite de sodium ou des comprimés de chlore solides pour ne pas avoir à renouveler votre eau trop fréquemment. Protégez l’eau quand vous n’êtes pas dans la piscine avec un couvercle ou une bâche afin qu’elle se salisse moins vite.

(Source : https://www.projetecolo.com et https://www.wwf.fr/agir-au-quotidien/eau)

3 mois de location offert pour toute location d’une fontaine