Quel est le meilleur récupérateur d’eau de pluie ?

Après les étés particulièrement secs que nous avons connu ces dernières années et les restrictions d’eau, l’intérêt de récupérer l’eau de pluie est devenu évident :

  • C’est une eau « gratuite » pour l’utilisation personnelle
  • Utiliser l’eau de pluie récupérer évite de puiser dans les réserves en eau du réseau
  • C’est un procédé écologique : l’eau devient rare, il faut la préserver
  • En cas de sécheresse, c’est une réserve d’eau à disposition
  • Un récupérateur d’eau de pluie « fait maison » ne représente pas un gros investissement

Dans cet article, nous vous proposons une comparaison des récupérateurs d’eau de pluie et des explications complètes.

recuperateur eau de pluie

Comment récupérer l’eau de pluie pour la maison ?

L'eau de pluie tombée du ciel est un don précieux. Comment en profiter?

Puis-je récupérer et stocker l’eau de pluie pour m’en servir chez moi ?

Oui, selon certaines conditions. L’utilisation principale de l’eau de pluie récupérée est destinée au jardin (arrosage des plantes) ou au nettoyage de la voiture par exemple. On peut aussi la donner à boire aux animaux.

Il est possible d'utiliser à l’intérieur de la maison à condition de connecter un réservoir de volume important à une pompe électrique et à un réseau secondaire qui sera connecté à vos toilettes ou machine à laver (les autres utilisations sont interdites) avec une robinetterie spécifique.

Récupérer l’eau de pluie pour l’utiliser à l’intérieur de la maison doit obligatoirement faire l’objet d’une déclaration de travaux. L’investissement dans ce cas est plus important, et les travaux plus conséquents, mais les économies sur le long terme seront intéressantes.

L’eau de pluie n’est pas une eau potable, car elle est chargée en polluants naturels et chimiques. Elle ne convient donc pas comme eau de boisson.

Comment récupérer l’eau de pluie d’une gouttière ?

Pour la récupération des eaux pluviales, rien de tel qu’un grand toit ! Il sert de surface de récupération et dirige l’eau qu’il recueille directement vers les descentes d’eau.

Les meilleurs toits pour la récupération d’eau sont les toits en bitume et en tuiles, avec une bonne inclinaison.

L’eau de pluie se récupère de deux façons :

  • Soit avec des puits ou citernes creusés et ouverts ou connectés au système de collecte des eaux pluviales
  • Soit avec un récupérateur directement connecté à une ou plusieurs gouttières de toiture.

Comment installer un récupérateur d’eau sans gouttière ?

Si vous avez une parcelle de jardin sans abri, donc sans toit, vous pouvez toujours récupérer un peu d’eau de pluie : il vous faudra alors utiliser un récupérateur entièrement ouvert sur le dessus. Plus la surface de captage de l’eau de pluie est grande, plus vous récupérez d’eau.

Un fût, un vieux tonneau, une vieille citerne agricole, une lessiveuse en zinc… Plein de solutions DIY feront l’affaire.

Il est également possible d’utiliser une bâche plastique placée en parallèle au sol et tenue par 4 piquets. Cela fera un récupérateur eau de pluie pas cher assez pratique.

Votre cuve se remplira naturellement… mais risquera aussi de rapidement s’évaporer, être conquise par les algues, ou héberger une civilisation de moustiques !

Le récupérateur eau de pluie terrasse est une autre option si vous avez une terrasse hors-sol : si elle est en pente, des caniveaux peuvent être placés sur le bord et terminer leur course d’évacuation des eaux pluviales dans un collecteur.

Comment arroser avec un récupérateur d’eau de pluie ?

Deux options pour arroser votre jardin grâce à l’eau de pluie stockée dans votre collecteur :

  • Remplir votre arrosoir directement au robinet de votre récupérateur (la plupart des modèles en sont équipés.
  • Ou, si vous préférez connecter un tuyau d’arrosage sur votre récupérateur, pour avoir suffisamment de pression dans le tuyau, il vous faudra installer nécessairement un filtre pour éviter que les feuilles et végétaux obstruent le tuyau, et une pompe immergée électrique qui enverra l’eau dans le tuyau avec une puissance suffisante.

Les différents types de récupérateurs d’eau de pluie

Un récupérateur d’eau de pluie est un système qui permet de collecter, stocker et redistribuer l’eau de pluie sur un terrain privé et pour une utilisation personnelle.

On parle de récupérateur, de collecteur d’eau de pluie, de cuve à eau de pluie, de citerne à eau de pluie…Il existe différents modèles sur le marché, du très abordable [voire fait maison et bricolé] au modèle de luxe, selon le volume, le matériau et l’emplacement.

Les principaux types de récupérateurs sont :

  • Le récupérateur eau de pluie hors-sol (on parle aussi de cuve aérienne) en plastique rigide
  • Le récupérateur eau de pluie enterrée [ou citerne ou cuve enterrée], généralement en plastique souple.

Dans ces deux catégories, plusieurs options existent :

  • Connexion aux gouttières
  • Trop-plein
  • Filtres
  • Traitement de l’eau
  • Redistribution sur le réseau domestique pour l’eau des toilettes, le lave-linge
  • Robinet
  • Pompe de surpression
  • Grille ou crapaudine à placer dans vos gouttières pour retenir les feuilles
  • Jauge pour indiquer le niveau de remplissage
  • etc.

Tableau comparatif des récupérateurs d’eau de pluie

Comparatif des modèles de récupérateurs d’eau de pluie : 

Header

Avantages

Inconvénients

Récupérateur d’eau de pluie aérien (hors-sol)

Pratique, se pose facilement.
Surface au sol environ 1 m2
Parfait pour l’arrosage du jardin
Certains modèles s’adaptent à l’architecture de la maison : effet bois, effet métal, modèles muraux qui se « fondent » dans la façade, choix de couleurs…
Peut geler
Présence d’algues si le bac est blanc ou transparent
Le récupérateur d’eau de pluie 1000l pas cher typique est le « cubi » alimentaire de 1 m3, à partir de 50 € d’occasion.

Volume limité à 1000 litres.
Peu esthétique.
Pas adapté au recyclage pour usage domestique

Récupérateur d’eau de pluie enterré

Discret et invisible
Peut avoir des volumes beaucoup plus importants
L’eau reste fraîche dans la terre
L’eau peut être utilisée dans le circuit intérieur
Ne gèle pas

Nécessite l’intervention d’une entreprise de terrassement et possiblement d’un plombier
Prix plus important
Il faut ajouter une pompe hydraulique électrique
Comptez une moyenne de 5000 €, sur une échelle de 3500 à 12 000 €.

Récupérateur d’eau de pluie souple

Large choix de volumes dont des grosses capacités
Installation plus facile
Peut  être installé dans un vide sanitaire, ce qui évite les travaux de terrassement
S’installe très rapidement et simplement

Un peu cher
Risque de déchirure si vous le posez sur une surface non lisse, avec des pierres ou racines

Les citernes en béton existent également pour les versions à enterrer. 

Leur prix représente cependant un gros investissement, sans parler de l’étude du sol, du transport, des travaux d’enfouissement… 

À choisir seulement si vous optez pour un réseau secondaire,  dans une région avec une pluviométrie suffisante et en semi-collectif.

Où et comment installer un récupérateur d’eau de pluie ?

  1. Le récupérateur aérien doit être placé, simplement posé, à proximité de la descente d’eau (gouttière)
  2. En raison de son poids plein, il faut l’installer sur une base stable et plane. Inutile de le fixer au sol.
  3. Le récupérateur doit être un peu surélevé de manière à pouvoir placer un arrosoir sous le robinet.
  4. Le point d’entrée du récupérateur est relié à la gouttière avec un connecteur spécial, avec ou sans filtre à végétaux, et doté d’un système de trop plein lorsque le réservoir est rempli, pour que l’eau reparte vers le réseau habituel.
  5. S’il n’est pas installé, il faut doter le récupérateur d’un robinet ou d’une pompe à surpression.

L’installation d’une cuve à pluie enterrée suppose des travaux de terrassement et de raccordement qui devraient être laissés aux professionnels, en raison de la nécessité de mettre en place un réseau secondaire.

Quelle taille pour la cuve à eau de pluie ?

Pour déterminer le volume de votre futur collecteur d’eau de pluie, il convient de d’abord définir son usage : arrosage du jardin ou réseau secondaire ?

Pour le jardin, on estime que le jardin moyen consomme 15 litres d’eau par m2 et par an (ce qui va largement varier avec la région où vous vous situez). Auxquels vous pouvez ajouter 200 litres pour laver une voiture. Dans ce cas un collecteur de 1000 litres devrait amplement vous suffire (en cas de sécheresses fréquentes, mieux vaut en avoir deux !)

Pour la maison, il faudra définitivement se tourner vers une cuve beaucoup plus importante, au moins 5000 litres…

Comment entretenir son récupérateur d’eau de pluie ?

Les ennemis du collecteur d’eau de pluie sont la lumière, le gel, les moustiques, la trop grande chaleur et les déchets végétaux.

Pour garder une eau propre et utilisable plus longtemps pendant la sécheresse, il vous faudra entretenir correctement votre récupérateur.

Attention : n’utilisez pas de cuves ayant contenu des produits chimiques, caustiques, gras ou polluants pour récupérer votre eau de pluie. Elles sont presque impossibles à désinfecter…

Comment conserver l’eau de pluie dans une cuve ?

Cela commence par les filtres et crapaudines sur les gouttières, qui feront barrage aux déchets.

Ensuite, pour protéger l’eau des algues et de l’évaporation, un contenant noir ou opaque, de couleur foncée ou recouvert d’une bâche sombre, va ralentir le processus.

Pour les moustiques, le mieux est d’éviter les collecteurs ouverts sur le dessus, et de veiller à bien remettre le couvercle.

Comment empêcher l’eau de geler dans une cuve ?

Si vous vivez dans une région de grands froids, il se peut que votre eau stockée dans un collecteur en plastique hors-sol ou placé dans le vide sanitaire ne gèle (ce qui n’arrive pas dans les collecteurs enterrés). 

Une seule solution dans ce cas, faute de pouvoir raisonnablement et écologiquement isoler le collecteur : le vider complètement ! Car si votre eau de pluie venait à geler dans la cuve, sous la pression, celle-ci finirait par se déchirer et ne plus être utilisable lorsque les beaux jours seront de retour.

Comment nettoyer une citerne d’eau de pluie ?

Citerne d’eau de pluie souple ou rigide, du moment qu’elle est hors-sol, il faudra la nettoyer au moins une fois par an, idéalement deux.

Pour laver votre cuve, videz-la d’abord entièrement, puis passez à l’intérieur un jet d’eau claire haute pression, et brossez si vous le pouvez là ou des dépôts apparaissent. Au besoin, utilisez un algicide naturel. Rincez. Puis laissez-la se remplir de nouveau.

Trouvez un professionnel pour votre fontaine à eau