Quelle température d’eau choisir pour un thé délicieux ?

On a vu des incidents diplomatiques uniquement sur la méthode de préparation du thé.

Imaginez un Américain, jetant négligemment son sachet de thé (en poudre !) dans un mug et le faire chauffer au micro-ondes sans une once de considération.

De l’autre, un Britannique ne concevant pas de le boire autrement qu’avec un nuage de lait et des scones, et servi dignement dans une cup en porcelaine de Chine.

Puis un Japonais, pouvant consacrer jusqu’à 1 heure de cérémonial à sa préparation.

Le thé, il y a l’art et la manière de le boire. D’autant qu’il s’agit de la boisson la plus consommée dans le monde (après l’eau).

Chacun ses goûts en matière de thé, mais dans cet article découvrez comment « bien » chauffer l’eau de votre thé, pour en apprécier tous les arômes.

température thé

Pourquoi de l'eau chaude dans le thé ?

Le thé est une boisson aromatique : des feuilles séchées et préparées de Camellia Sinensis, un arbuste originaire de l’Himalaya, sont infusées dans l’eau chaude. Il existe des dizaines de variétés de thé, de conditionnement, de présentation, et de façons différentes de le préparer et de le consommer.

Il faut savoir que dans une tasse de thé, il y a 99 % d’eau et 1 % de thé. Mais c’est la magie chimique (l’alchimie qui se fait entre les deux) qui fait toute la différence avec un verre d’eau chaude.

L’eau chaude extrait la saveur du thé, ses molécules, ses arômes, ses parfums. Simplement déposé dans une tasse d’eau froide, votre sachet de thé n’opère aucune magie, juste une légère amertume.

Si l’eau n’est pas assez chaude, les saveurs seront un peu plates et on ne profitera pas de tous les arômes. Si l’eau est trop chaude, le thé aura un goût de « brûlé » et sera très amer.

Quelle eau utiliser pour faire du thé ?

Outre la température, les minéraux, le calcaire et le chlore contenus dans l’eau qui sert à la préparation du thé auront un effet sur la qualité de l’infusion.

Les plus grands puristes ne jurent que par l’adage japonais qui voudrait qu’on n’utilise que l’eau de la source naturelle la plus proche de la plantation de thé pour préparer son breuvage. Ce qui paraît difficilement faisable pour le thé quotidien ! (Source : kodamaparis.com)

Trop de calcaire, en plus d’entartrer votre bouilloire, va ralentir le phénomène d’infusion en se posant sur les feuilles. Qui plus est le calcaire va laisser une couche en surface de la tasse de thé et rendra le thé peu appétissant.

Le chlore a une odeur assez forte. Dans certains cas, il peut dominer le goût du thé et le rendre simplement imbuvable.

Cependant la dureté idéale pour l’eau du thé se situe aux alentours de 1,3 mmol/L. Ce qui est largement inférieur à la dureté de l’eau du robinet en France.Là encore, l’eau du robinet filtrée (ou décantée 24 heures) sera une bonne solution pour résoudre ce petit désagrément. (Source : auparadisduthe.com)

L’eau minérale, contre toute attente, n’est pas conseillée pour la préparation du thé : les minéraux vont modifier le goût du précieux breuvage. Une eau pauvre en minéraux peut cependant convenir si l’eau de votre réseau n’est pas de bonne qualité. (Source : terre-des-thes.fr)

Faut-il chauffer l’eau pour préparer un thé glacé ?

Pourquoi prépare-t-on le thé glacé avec de l’eau chaude ?

Tout simplement parce que la chaleur est nécessaire à l’infusion. Eau chaude et thé sont inséparables. À l’exception des sirops de thé ou thé en poudre (qui sont en fait composés de peu de thé et de beaucoup de sucre et d’arômes), il faut faire chauffer l’eau pour préparer votre thé glacé.

Une fois infusé et refroidi à l’air, 1 heure au réfrigérateur, quelques glaçons et tranches de citron, et le tour est joué !

Faut-il faire bouillir l’eau du thé ?

Sans entrer dans les détails précis et extrêmement codifiés de la cérémonie du thé japonaise , préparer un thé ne comporte que trois étapes :

  1. Bien doser la quantité de thé : les sachets résolvent pour vous la délicate équation consistant à calculer la quantité de thé par tasse (1 sachet = 1 tasse), mais pour le thé en vrac, on compte environ 1 à 2 grammes de thé pour 15 cl (1 tasse). Soit une cuillère… à thé. La quantité de thé pour 1 litre d’eau est généralement de 20 grammes.
  2. Faire chauffer l’eau à la température qui convient : chaque thé vient avec sa température idéale.
  3. Laisser infuser le thé le temps qu’il faut. Le temps infusion thé noir est généralement de 3 minutes, mais les dégustations et l’expérience vous dicteront votre temps d’infusion idéal.

Ajoutez ensuite ce qu’il vous plaira : lait, sucre, citron, miel, cardamome, miel…

Dans tous les cas une seule règle d’or :  il ne faut laisser bouillir l’eau du thé ! Au-delà de la température d’ébullition (95 °C), l’eau perd son oxygène. Or si l’oxygène disparaît, les arômes et parfums qui font du thé une boisson digne d’intérêt disparaissent.

L’oxygène permet aux composés volatils du thé de s’exprimer. Plus l’eau est chaude, plus le thé est astringent. Plus l’eau est chaude plus la théine (même molécule que la caféine) sera libérée.

Une eau bouillie c’est un thé fichu.

Pourquoi y a-t-il différentes façons de préparer le thé ?

Il existe différentes façons de préparer le th. tout simplement parce qu’il existe des goûts différents. Si en Asie on aime le thé vert, frais et « algué » ou « fumé », en Occident on le préfère sucré et noir, en Orient on le préfère très sucré et parfumé avec des épices…

C’est parce qu’il existe plusieurs palais et plusieurs sortes de thé qu’il existe plusieurs préparations.

Si tous les thés viennent de l’arbuste Camellia sinensis, avec le temps on a développé des thés noirs, des thés verts, des thés blancs, des thés jaunes… La feuille est toujours plus ou moins la même, mais les procédés de fabrication sont différents.

  • Le thé noir a subi une oxydation complète
  • Le thé vert est préservé de l’oxydation grâce à des enzymes et un séchage particulier.
  • Le thé jaune est souvent fermenté et on aura tendance à utiliser les bourgeons plus que les feuilles.
  • Le thé blanc est très subtilement oxydé en surface
  • Le pu-erh est torréfié, compressé et subit une fermentation longue
  • Les mélanges de thés ou « blends » chers aux Occidentaux sont des mélanges de plusieurs sortes de thés
  • Les thés parfumés ou thés aromatisés sont des thés auxquels on ajoute des fruits, des pétales, des huiles essentielles, des arômes artificiels…

Le lait et le sucre conviennent aux thés noirs comme le chaï indien aux épices, car ils en diminuent l’amertume. Le thé à la menthe marocain se prépare uniquement avec de la menthe fraîche en branches et du thé vert Gunpowder (poudre à canon) qui se présente en petites boules.

Là encore beaucoup de sucre. C’est la seule exception du reste, car on ne met jamais de sucre dans le thé vert, et de l’eau moins chaude. 

On rince une première fois le Oolong avant de le faire infuser pour en rincer l’amertume…

Si vous êtes curieux (se) de savoir comment préparer les différents types de thé, une école d’un style original existe : www.ecoleduthe.com

Quelle température pour l’eau du thé ?

Une couleur, une température. Tous les thés n’ont pas la même température d’eau ni la même durée d’infusion.

La température eau thé vert est plus basse, car ce sont des thés beaucoup plus légers et subtils. La température thé vert de certaines variétés très rares, tout comme la température thé blanc peut être à peine tiède…

La température thé noir est plus élevée, car les arômes supportent une oxydation plus grande (jamais de l’eau bouillante dans tous les cas).

Quelle est la température idéale du thé ? Combien de temps le laisser infuser ?

Type Thé

Température thé (température de l’eau)

Temps d’infusion

Thés verts chinois

75-80 °C

3 minutes

Thés verts japonais

70 °C voire même 60 °C

3 minutes

Thés noirs

85-90 °C (les Darjeeling à 95 °C)

4 minutes, sauf pour les feuilles de thés brisés plutôt 2 à 3 minutes

Thé Oolong

95 °C

5 à 7 minutes

Thés bleus

95 °C

4 à 5 minutes

Thés blancs

60 °C

5 à 6 minutes

Sencha (thé qualité supérieure)

80°

1 minute

Matcha

90 °C

pas d’infusion, le thé en poudre est battu

Maté

90 °C

3 à 5 minutes

Rooibos

90 °C

5 à 10 minutes

Infusions de plantes

95 °C (la température de l’eau pour tisane est plus élevée, car les tisanes n’ont pas de tanins)

5 à 10 minutes, à couvert pour préserver les arômes

Source : fauchon.com

Comment chauffer l’eau du thé ?

Il existe plusieurs façons de chauffer l’eau du thé. Dans tous les cas, à l’exception du thé à la menthe et du chai, on chauffe l’eau d’abord et on ajoute le thé ensuite, directement dans la tasse.

  • Chauffer l’eau à la casserole : une petite casserole dédiée au thé c’est simple, mais efficace.
  • Chauffer l’eau à la bouilloire : veillez à ce que votre bouilloire ne soit pas entartrée. Elle aura le mérite de ne pas avoir le goût d’autres aliments.
  • Chauffer l’eau dans une machine à thé : les fabricants d’éléctroménager vous simplifient la vie avec les machines à thé. Vous réglez la température et le temps d’infusion. (Source : envouthe.com)

Comment avoir de l’eau à 80 degrés ?

Lu Yu  grand maître chinois du thé expliquait comment reconnaître la température de l’eau :

Quand l’eau forme des bulles comme des yeux de poisson surnagent à la surface de l’eau, c’est la première ébullition (75 °C)

Quand l’eau forme des perles amassées sur le bord c’est la deuxième ébullition (entre 80 et 85 °C)

Lorsque l’eau moutonne, quand elle bondit comme des brisants, majestueuse, et résonne comme une vague qui s’enfle, c’est la troisième ébullition. 

Si on poursuit l’ébullition, elle devient impropre à la consommation. (95 °C) Cette observation très poétique pour connaître la température de l’eau sans thermomètre fonctionne, vous verrez, on a essayé 

Plus proches de notre modernité, certaines bouilloires électriques à thermostat vous faciliteront grandement la tâche. Si vous êtes un grand buveur (se) de thé, c’est l’achat malin à faire.

De manière beaucoup plus empirique, on sait que l’eau bouillante sort de la bouilloire à 100 °C, c’est à ce moment qu’elle s’arrête.À ce stade, chaque fois que vous la versez dans un récipient (froid ou à température ambiante) elle perd 10°C. Lorsque vous la versez directement dans la tasse, elle est à 90 °C.En la transvasant dans une autre tasse, elle passe à 80 °C.

Pour préparer un thé vert à 70°, remplissez votre tasse à ⅔ d’eau bouillante et ⅓ d’eau froide. Si vous faires ¾ - ¼ vous obtiendrez de l’eau à 80 °C. Source : Wikipedia

Trouvez un professionnel pour votre fontaine à eau